Historique et organisation

On avril 19, 2017 by admin2375

Malika est un village religieux qui existe depuis 1904. Il a été créé par le guide religieux Seydina Limamou Laye qui s’est installé sur la terre de Malika. Il a dirigé le village jusqu’à son décès en …, puis il a été succédé par son fils. Avant 1996, les Khalifes détenaient la majorité du pouvoir et ont instauré un organisation fondée sur les préceptes religieux. Suite à la politique  de décentralisation au Sénégal en 1996, Malika est devenue une commune et les dirigeants administratifs ont été élus à travers une élection municipale. Elle est désormais administrée par  le Maire, mais également par le Khalife, le chef de village et les chefs des trente-quatre (34) quartiers qui composent la ville. Ces divers pouvoirs sont en étroite collaboration pour la gestion et l’organisation socio-politique de la localité.

  • Représentant du Khalife : Sérigne Mamour Thiaw Laye (autorité religieuse)
  • Maire de Malika : Momar Gadiaga. Il dirige la Maire de la commune depuis 2002 et est à  sont troisième (3ème) mandat. ( autorité administrative)
  • Chef du village : Mandione Sène (autorité coutumière)

La population de Malika est estimée à environ 56 000 habitants dont 55% sont des femmes. Cette légère supériorité du nombre de femmes est observée sur l’ensemble du territoire sénégalais. Les principales activités des habitants de Malika sont l’élevage, l’agriculture et l’artisanat. Une grande partie des activités de Malika s’inscrivent dans le secteur informel.

La ville possède trois marchés principaux :

– Le marché central Chérif Abdoulaye Thiaw Laye  qui est un centre commercial

– le marché Malika Montagne

– le marché du quartier Aliou Diallo

La vie associative y est active, et Malika abrite de nombreuses organisations à but non-lucratif très impliquées dans le développement de la communauté. Selon le conseiller municipal Alioune Dia, le système scolaire est en pleine progression car il y a de plus en plus d’élèves et d’étudiants à Malika. Les compétiteurs de la course automobile Paris-Dakar ont stationné sur les plages de Malika durant de nombreuses années.

Malika est un célèbre lieu de pèlerinage. Une fois l’an, le lendemain du 10e jour du mois d’Anchura, des milliers de pèlerins se rassemblent à Nguediaga, raison pour laquelle ce pèlerinage s’appelle Pèlerinage de Nguediaga.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *